Interview d’une créatrice : Corinne, fondatrice de NeoSensuelle

Bonjour Corinne,

Parle-nous un peu de toi !  Qui es-tu ? d’où viens-tu ?

Chère Daphné, chères lectrices (et lecteurs si certains passent par ici), je suis Corinne Bégaud créatrice de la marque neoSensuelle. Je fais mes études dans le domaine de la biologie,et j’ai ensuite travaillé dans le domaine de la recherche sur la peau pour les cosmétiques et autre produits dermatologiques. Et oui rien à voir avec le stylisme. Créatrice dans l’âme, j’aime faire par moi-même, expérimenter la création dans pleins de domaines. J’essaie de ne pas me limiter. Et je n’accepte pas que l’on me dise « c’est impossible »…

Curieuse, j’aime l’innovation et j’aime aller écouter, découvrir les présentations des jeunes startups audacieuses. J’aime l’audace de la créativité avec tous les champs des possibles ouverts.

Comment te définis-tu ?

Difficile de se définir… je n’ai pas trouvé

Que réponds-tu quand on te demande ce que tu fais dans la vie ?

En générale je dis que je suis dans les « petites culottes », cela suscite toujours une question supplémentaire pour en savoir plus…

Ensuite, je leur dis que j’aide les femmes à se sentir belles

Comment et pourquoi avoir lancé ta marque de lingerie ? (Répond-t-elle à une problématique personnelle ?)

J’ai toujours aimé la lingerie, la délicatesse de ligne, la créativité, … Alors lorsqu’il y a 13 ans j’ai eu un cancer du sein avec une opération qui a changé mon corps, cela a été un vrai choc. Se dire que c’en était fini de la lingerie ? Je ne pouvais pas me résoudre à mettre de la lingerie sans armature, non sexy adaptée à mon nouveau corps. Je voulais exister en tant que femme et non en tant que patiente. Je peux t’assurer que cela change tout !

neoSensuelle a été le moyen de répondre à tous ces besoins.

Quelles sont les valeurs de ta marque ?

Aider les femmes à se sentir belle en tout confort.

Etre à l’écoute des femmes

Respecter le corps et l’envelopper de douceur avec des matières douces au toucher. L’essentiel est le choix de matières certifiées OEKO-TEX® chez des fournisseurs de qualité et principalement français.

Qu’est-ce qui t’a inspiré ? comment as-tu commencé ?

En 2014, j’ai eu l’opportunité de me poser la question de ce que je voulais faire dans ma vie professionnelle. J’ai choisi de m’investir dans un projet personnel qui apporterait encore plus de sens à ma vie. Et quoi de mieux que de servir de sa propre expérience ?

Je savais ce qu’était la lutte pour retrouver confiance en soi après l’épreuve de la maladie. J’ai donc décidé de créer la marque neoSensuelle pour aider les femmes à se réconcilier avec leur corps, à les accompagner sur la reconquête de leur image. La lingerie est l’élément essentiel pour accepter son image dans le miroir.

Pourquoi avoir choisi ces matières ? ces formes ? (Produits de ta collection)

Pour moi l’image de la sensualité c’est le Rouge, le Noir et le velours. J’ai eu la chance de trouver exactement ce que je voulais chez des fournisseurs de qualité en France en Allemagne et Italie. Tout a été choisi pour sa douceur. Le tout et proposé dans un écrin de tissu pour souligner la délicatesse de la lingerie.

J’ai également fait le choix de répondre aux besoins des femmes à poitrines rondes, car leur choix et toujours un peu plus complexe.

Quel(s) message(s) souhaites-tu transmettre à travers ta marque de lingerie ?

Je voudrais que chaque femmes qui aiment la lingerie puissent se faire plaisir en étant sur d’un total confort et qu’elles aient le sentiment d’envelopper leur seins de douceur. Un vrai cocon sexy.

Ton coup de cœur dans ta collection ?

La nuisette ! Pensée pour toutes les femmes. Tout a été réfléchi. Là encore, le vécu et mes soirées pyjama entre copines m’ont beaucoup servis.

  1. Je voulais un décolleté enveloppant et non plongeant : rien de plus désagréable que de se voir le nombril et ne pouvoir se promener dans la maison sans mettre un peignoir pour le regard des enfants…
  2. L’emboitement sous les bras est couvrant : rappelez-vous vos réveils le matin avec un sein à l’air. La nuisette enroulée autour de la taille et ayant libéré un sein par l’emmanchure… sans notre accord.
  3. Je voulais des bretelles délicates en velours réglables, parce que non je ne voulais pas faire un nœud sur chaque épaule pas tout à fait à la même hauteur et tout ça pour limiter le décolleté plongeant.

Au final nous avons réussi à faire une nuisette très sexy et descente ! Je l’utilise même parfois comme fond de robe.

Qu’est-ce que représente la lingerie pour toi ?

La lingerie est pour moi… une « seconde peau » ce qui me rassure, m’enveloppe et suit mon humeur

Quel est ton rapport à la lingerie ?

Evidemment je suis une « fan ». Toujours à l’affut des nouveautés et très attentive à ce qui est beau et confortable. Je refuse de souffrir parce que c’est mal taillé ou que le tissu « gratte ». La fonction première de la lingerie c’est de se faire oublier.

Pour toi, qu’est la place de la lingerie dans la sexualité ?

C’est comme un paquet cadeau ! la couleur, la douceur, l’harmonie, une bretelle qui glisse… C’est le début d’une histoire.

Peux-tu nous décrire ton tiroir de lingerie ? Quelles marques de lingerie portes-tu ? pourquoi ?

J’ai un tiroir de haut et un tiroir de bas. Tout trié par couleur. Pas du tout de blanc ou de clair.

Le choix de mes marques est limité en raison de la forme de ma poitrine et de mes opérations. Prima Donna est celle qui s’y trouve le plus mais aussi, Louisa Brach, Empreinte, Indiscrète et bien sur neoSensuelle…

Qu’est-ce qu’être féminine ? féministe ?

Etre féminine c’est respecter son corps et accepter ce que la nature nous a offert.

Etre féministe, comme dit mon fils, on devrait même plus en parler au 21ème siècle, le respect homme/femme devrait être inscrit dans la constitution et ne plus faire débat ou être remis en cause. Je sais, on est un peu utopiste dans la famille…

C’est quoi être une femme en 2018 ?

Comment te dire, que je préfère être femme en 2018 avec mon âge qu’il y a 30 ans avec le poids de la société que je trouvais tellement moralisateur. Aujourd’hui, il y a une liberté dans la mode, un mélange des genres, et chacun peut créer « son style » Il n’y a plus « c’est à la mode cette année ». Je pense que les femmes se sont libérées de ce regard. Enfin, j’aimerai que ce soit une vraie évolution de la société et non une évolution de mon regard sur la société…. J’aime espérer que les femmes ont choisi de se libérer pour vivre au plus juste de leurs aspirations et ne plus être dépendantes. Encore un peu d’utopie ???

C’est quoi être une femme entrepreneure ?

C’est une femme libérée, audacieuse, battante, courageuse et qui défend ses valeurs.

Connais-tu aujourd’hui des limites en tant que femme chef d’entreprise ?

L’Entrepreneuriat, même si c’est une grande aventure, est épuisant. Il faut sans cesse être active, innovante, s’adapter, apprendre, être à l’écoute, réseauter et il y a un moment critique où il faut que l’équipe s’agrandisse pour pouvoir aller plus loin.

Quel regard les autres posent-ils sur toi ? te renvoient-ils de toi-même ?

Je prends conscience de ce que j’ai accompli par le regard des autres, l’ampleur de la tâche, tout ce que j’ai dû braver pour sortir de ma zone de confort. Lorsque l’on se lance dans entrepreneuriat, il est impossible de prendre le temps de l’analyse mais les commentaires de votre entourage vous permettent de réaliser que oui, vous avez osé sauter le pas de l’indépendance. C’est l’admiration du courage qui ressort le plus.

Comment tu te sens dans ton corps ?

J’ai encore des choses à régler avec mon image…

Comment prends-tu soin de toi ? physiquement ? mentalement ? intérieurement ?

L’intérieur est primordial, pour que cela finisse par ce voir à l’extérieur….

Cela fait des années que je travaille pour changer mon regard sur le monde et me libérer totalement de mes angoisses. Aujourd’hui, je médite très souvent, j’ai adopté les accords toltèques depuis des années. Ils ont été mes mantras quotidiens pendant longtemps jusqu’à ce qu’ils fassent partis de mon ADN. Aujourd’hui, je suis une « followeuse » de Catherine Testa et son mouvement « l’optimisme ». Gym, balade en forêt et une large palette d’amis, font le reste.

Que fais-tu quand tu as un moment down ?

Je rentre dans ma caverne, j’attends que ça passe et j’appelle des copines, cheffes d’entreprises… J’ai un petit cercle avec qui je peux parler librement de mes doutes et hop hop hop, un déjeuner, un café, plus tard, c’est reparti.

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux femmes qui ne se sentent pas bien dans leur peau ?

Qui suis-je pour leur donner des conseils…. J’aimerai leur dire d’écouter ce corps plutôt que de le brimer, de savourer ses courbes, sa douceur, sa robustesse plutôt que de ne pas l’aimer. Celle qui en parle le mieux c’est Marion Seclin dans sa vidéo #9 Mon corps, ce héros. Je recommande vivement de la visionner. Je m’en suis servie pour un article dans mon blog MonMomentILoveMe

Courage le chemin est long mais la libération est savoureuse.

Quel est ton hygiène de vie ? ton rituel du matin ? tes routines ?

Je déteste la routine et les heures fixes mais j’aime prendre le temps de me préparer le matin sans pression, regarder la nature, le ciel. Etre à l’écoute de mon corps. Une tasse de thé, une musique au rythme de mon humeur et « roule ma poule »

As-tu des addictions ? des péchés mignons ?

Est-ce vraiment une addiction ? un péché mignon ????

J’aime me retrouver entre amis autour d’un verre de vin blanc de préférence, une discussion, un échange. J’ai des groupes d’amis très divers ce qui me permet d’avoir différents sujets de conversation… j’adore. Un rituel qui est cher à mon cœur c’est un rdv hebdomadaire entre filles après le marché du samedi matin. Une heure où l’on se retrouve au café…. Du vrai bonheur. Cela fait plus de 2 ans que nous sommes fidèles.

Peux-tu nous citer une citation qui t’est chère ?

C’est plutôt 2 questions que je me pose encore dès que j’ai un doute. J’en use et j’en abuse à volonté.

  • Je risque quoi de faire…. ?
  • Je risque quoi de ne pas le faire ?

Au Pire ça marche !

Quels sont les personnes ou personnages qui t’inspirent le plus et/ou à qui tu aimerais ressembler et pourquoi ?

J’ai beaucoup de respect pour les femmes qui se sont battues pour notre liberté, comme Madame Simone Veil, mais aussi Simone de Beauvoir, Virginia Wolff, etc… Je sais que nous avons la chance de vivre dans un pays où il nous est possible d’être libres. Il nous suffit juste de le décider. Mais il y a encore tellement de femmes qui sont dépendantes d’une tradition, des hommes,… cela me rend triste à chaque fois que je prends conscience de ma liberté.

Je ne veux ressembler qu’à moi ;-, les autres sont prises (cette expression n’est pas de moi ! mais d’Oscar Wilde)

Où te vois-tu dans 5 ans ? 10 ans ?

Loin, enrichie de rencontres mais où c’est la surprise….

Quelque chose à ajouter ?

Je trouve que SECONDE PEAU est une idée géniale et nous amène à repenser notre façon de consommer la lingerie. Pour ça Merci !