Manifeste du porte-jarretelles

« Non mais je ne vais pas porter ça, j’aurais l’air ridicule » « et si quelqu’un le voit, qu’est-ce qu’il pensera ? » « rho la flemme, la prochaine fois ? » « je sais pas trop comment mon mec va régir ? » « et si ça s’en va dans la journée, pire quand je marche ? » « mais à quoi ça sert ce truc ? des collants c’est très bien » « je vais pas faire trop boudin la dedans ? » « n’est ce pas trop vulgaire ? » « il fait un peu froid quand même pour sortir les cuisses à l’air ! »

Mesdames, vous trouverez toujours une fausse bonne excuse pour ne pas franchir le pas de porter des porte-jarretelles. On vous explique pourquoi il est grand temps que ça change !

Rares sont les femmes qui portent un porte-jarretelles sans se poser de questions, et elles seront sans doute d’accord avec nous… quoi de mieux pour se sentir femme, belle et fière que porter secrètement des porte-jarretelles sous sa jupe ? et plus généralement de la belle lingerie sous ses vêtements ?

Une petite conversation au bureau nous a mené à parler de la normalité. [Qu’est-ce que la normalité ? Nom commun_ Qualité de ce qui est normal. Adj_ Qui est conforme à la règle, à l’ordre ; ordinaire, attendu, habituel, modèle]

Alors est-ce normal de porter des porte-jarretelles ? Se cacher derrière la normalité, combiné à la peur du regard des autres, reste un frein à notre liberté d’action, et nous en sommes -en partie- responsables. Et si nous arrêtions de nous poser des questions sur l’image que les autres peuvent avoir de nous, pour privilégier le regard que nous portons sur nous-même ? Bienveillance, amour propre, respect de son corps, il n’appartient qu’à nous de construire et reconstruire l’image de nous-même et de prendre conscience de notre libre arbitre.

L’idée que « porter un porte-jarretelles n’est pas pour moi » est purement le fruit de notre imagination, des limites que nous nous fixons.

Je vous invite à vous poser une question : « Qui suis-je pour porter des porte-jarretelles ? »

Il y-a-t-il une catégorie de femmes qui peuvent porter des porte-jarretelles ? La réponse est non !

Nos choix de lingerie nous appartiennent, en tant que femme libre et indépendante que nous avons la chance d’être. Qui ira vérifier sous nos jupes ce que nous portons ?

L’homme qui apercevrait, je ne sais comment, que vous portez des porte-jarretelles appréciera votre élégance et jalousera l’homme imaginaire recevant ce cadeau, tandis que la femme soulignera votre « audace » et votre féminité.

Mais comment en est-on arrivé là ?

Un peu d’histoire

Initialement, le porte-jarretelle n’a rien à voir avec une pièce de lingerie.

Un système d’attache similaire existait 3000 ans avant J.-C., et n’était porté que par les hommes. Dans les années 1870, le corsetier Féréol Dedieu s’en inspire à des fins médicales pour contrer des problèmes de circulation sanguine, dus aux bas trop serrés.

Dans les années 60, le collant fait sa grande apparition pour répondre au besoin de liberté et aux mini-jupes, lancées par la créatrice iconique Mary Quant !

Le porte-jarretelles fait son grand retour dans les années 80 dans les garde-robes des femmes, qui souhaitent affirmer leurs sensualités et leurs élégances.

Oui, choisir de porter de la belle lingerie c’est être maître sa féminité et s’autoriser à se sentir plus belle, plus sensuelle et plus en confiance avec ses atouts.

Alors toujours pas convaincue ?

Un point sur les bienfaits du porte-jarretelles saura vous convaincre.

Pour commencer, une chose est sûre, avec le porte-jarretelles, fini les maux de ventre, la sensation de compression et les traces de collants en fin de journée, vous vous sentirez plus légère.

Selon son placement, il souligne différemment le corps.

Placé au creux de la taille, le porte-jarretelles sculpte et affine la silhouette et fait paraître vos jambes plus longues.

Placé sur les hanches, il allonge votre buste et embellit la chute de rein.

Le porte-jarretelles se porte avec tous les dessous possibles. Selon vos envies, mixez-le avec une jolie culotte en dentelle pour un style romantique. Un string rendra l’ensemble encore plus sexy. Un tanga, lui, rehaussera la sensualité du porte-jarretelles.

Côté couleur, un ensemble de lingerie et porte-jarretelles blanc donnera un ton romantique. C’est la couleur de dessous associée au mariage et de la pureté… Le rouge pour le glamour, le noir pour l’élégance et la sobriété, sans oublier le bleu, le rose, pour un style plus coloré.

Quand et comment le porter ?

Si vous portez votre porte-jarretelles en journée, préférez la culotte par-dessus. Vous aurez davantage de facilité à la retirer sans toucher à vos bas.

Si vous portez votre porte-jarretelles en toute intimité, préférez placer votre culotte en dessous. C’est l’agencement le plus sexy… même si le moins pratique.

En journée, ou en soirée sous une jupe ou une robe, le porte-jarretelles se porte facilement. Un conseil, préférez une jupe / robe mi-longue, arrivant minimum au genou ou longue, vous vous sentirez plus à l’aise et ça vous évitera d’y penser à chaque mouvement.

Vous savez désormais l’essentiel sur le porte-jarretelles.

En résumé, ce n’est pas uniquement l’occasion qui appelle le porte-jarretelle, mais le porte-jarretelles qui crée l’occasion. L’occasion de vous sentir belle, désirable – et surprendre votre partenaire !

Alors qui êtes-vous pour porter des porte-jarretelles ? 

À vos bas !