L’augmentation mammaire : parlons-en !

L’augmentation mammaire est un sujet plutôt tabou. Étant une chirurgie « esthétique », on l’associe généralement à des femmes bimbos, portant des prothèses grosses et visibles.

Cependant, il y a un grand nombre de femmes qui pensent à cette chirurgie et sautent le pas car elles sont complexées.

Nous avons réalisé un autre petit sondage, afin de voir quels sont vos avis.

Sur 90 femmes interrogées, seules 55% trouvent leur poitrine très bien12% trouvent leur poitrine trop grosse, et 33% trop petite. Parmi ces femmes, 31% estiment être complexées. C’est un chiffre assez conséquent…

24% de ces femmes disent avoir déjà pensé à la chirurgie esthétique. 9% ont envie de sauter le pas.

Mais alors, pour quelles raisons est-ce si délicat… ?

39% d’entre vous estiment que c’est à cause du prix. 24% hésitent à cause du manque de naturel, 27% ont peur des risques associés à l’opération, et 10% craignent le regard des autres.

Lorsque l’on ne sent pas en harmonie dans son corps, et que l’on estime avoir de trop petits seins, un complexe peut s’installer et vous gêner au quotidien.

Si souhaitez sauter le pas de l’augmentation mammaire, ou que vous vous apprêtez à le faire, don’t worry. Tant que vous le faites pour de « bonnes raisons », il n’y a pas lieu de vous prendre pour une bimbo. Il est plus que compréhensible que vous souhaitiez être mieux dans votre peau !

Nous allons vous expliquer le déroulé d’une augmentation mammaire, étapes par étapes, en commençant tout au début : par une réflexion personnelle à mener. Vous saurez bientôt tout !


ÉTAPE 1 : La réflexion personnelle

Avant de prendre une décision, il faut que vous meniez une réflexion personnelle, en prenant tout le temps qu’il vous faut. Pourquoi pensez-vous à cette opération ?

Pesez ensuite le pour et le contre. Êtes-vous prête à faire les démarches nécessaires et à investir (de l’argent certes, mais surtout de votre personne !) dans cette opération ?

Enfin, imaginez-vous après l’opération, avec la poitrine dont vous rêvez. Serez-vous capable de l’assumer, et êtes-vous prête à visualiser ce changement ?


ÉTAPE 2 : Le premier rendez-vous avec un chirurgien

Une fois que vous êtes décidée, regardez quels sont les chirurgiens avec lesquels vous auriez envie de discuter. Lorsque vous en trouverez un qui semble vous correspondre et dont vous avez entendu ou lu de bons avis, prenez rendez-vous.

Lors de ce premier rendez-vous, le chirurgien vous expliquera tout ce qu’il est nécessaire de savoir à propos de l’augmentation mammaire. Il pourra aussi regarder votre poitrine, et vous donner son avis sur ce qu’il envisagerait pour que vous vous sentiez mieux.


ÉTAPE 3 : Le second temps de réflexion

Vous devez, à la suite de ce rendez-vous, analyser si le feeling est passé avec ce chirurgien, et surtout si vous vous sentez comprise. Si c’est le cas, parfait !

Sinon, n’hésitez pas à rencontrer un second, voire un troisième chirurgien. Cela vous permettra de définir avec lequel vous vous sentez le mieux, mais aussi d’obtenir différents points de vue.


ÉTAPE 4 : Le choix des différentes configurations de l’opération

Lorsque vous êtes sûre de votre chirurgien et de votre décision, vous pouvez prendre un second rendez-vous.

Lors de celui-ci, votre chirurgien définira avec vous les configurations de votre augmentation mammaire.

Tout d’abord, vous devrez choisir à quel endroit vous souhaitez que l’incision soit faite. Il faut prendre en compte que c’est également l’endroit où sera visible votre cicatrice… Elle peut être sur l’aréole (le téton), sous le sein (dans le sillon) ou dans l’aisselle. (À savoir : aucune de ces incisions n’a d’impact sur l’allaitement, pas même celle sur le téton !)

Ensuite, vous devrez définir l’endroit où la prothèse sera placée. Le positionnement peut être prémusculaire, autrement dit la prothèse sera devant le muscle pectoral, juste derrière la glande. Elle risque d’être davantage visible, mais c’est l’emplacement le moins risqué si vous êtes sportive. L’autre emplacement est rétromusculaire, derrière le muscle pectoral. C’est le plus discret !

Enfin, il sera le moment de décider de la taille de la prothèse ! Votre chirurgien vous donnera trois possibilités de tailles, qu’il estime correspondre le mieux à vos attentes mais aussi à votre corps. Pour choisir, il vous fera enfiler un soutien-gorge spécial, dans lequel il glissera la prothèse choisie. Vous aurez alors un aperçu de ce que donnera la taille de vos seins après l’opération, notamment le rendu sous un t-shirt.

Il ne restera alors plus qu’à décider de la date ! Il faudra faire selon les disponibilités de votre chirurgien, mais surtout selon vos disponibilités à vous. Il faut prendre en compte la journée d’opération, ainsi que deux bonnes semaines de récupération, si ce n’est plus.


ÉTAPE 5 : Les examens préopératoires

Avant le jour J, il faudra que vous fassiez un petit bilan de santé. Évidemment, on ne se fait pas opérer dans n’importe quelles conditions…

Vous devrez réaliser un bilan sanguin complet, et vous faire fournir votre carte de groupe sanguin. Il faudra ensuite passer une échographie mammaire, ou une mammographie, afin de vérifier que tout va bien là-dedans !

Vous devrez aussi vous acheter un soutien-gorge de contention, spécial post-opératoire.


ÉTAPE 6 : Dernier rendez-vous de vérification

Quelques jours avant l’opération, il faudra prendre deux derniers rendez-vous.

Tout d’abord, il vous faudra apporter vos résultats du bilan de santé à votre chirurgien. Vous discuterez une dernière fois, puis vous le reverrez pour la prochaine pour le jour J… !

Il sera également impératif de rencontrer votre anesthésiste moins de 48h avant l’opération. Il vous posera des questions, vérifiera votre pression artérielle entre autre, et vous rassurera !


ÉTAPE 7 : L’opération

Et voilà, le jour J est là.

AVANT l’opération, il ne faut pas manger. Et oui, on se fait opérer à jeun ! Attention, mesdames les fumeuses, il ne faudra pas avoir fumé pendant 1 mois ! (Et évidemment, interdit de fumer pendant 1 mois après…) À votre arrivée à la clinique, vous procéderez au paiement de tous les frais (hospitalisation, frais de clinique, frais d’opération, honoraires du chirurgien, prix des prothèses). À la suite de cela, on vous fera monter dans une chambre, et vous enfilerez votre tenue d’opération (très glamour, vous êtes prévenue !).

PENDANT, vous serez dans la salle d’opération, sous anesthésie générale, et votre chirurgien, votre anesthésiste ainsi que les infirmières et un médecin interne s’occuperont de vous.

APRÈS, vous émergerez doucement de votre anesthésie. Si vous vous êtes faite opérer le matin, il y a de grandes chances pour que vous sortiez de l’hôpital le soir-même, après une petite visite de votre chirurgien pour vous faire un bilan, et vous rassurer car tout s’est bien passé ! Si vous vous faites opérer en dernier, vous resterez probablement la nuit à l’hôpital.

On vous aura probablement posé des drains, deux petites sondes qui évacuent le sang accumulé autour des prothèses. Une infirmière vous les retirera juste avant votre sortie.


ÉTAPE 8 : La récupération

De retour chez vous, il vous faudra du repos, du repos, et encore du repos. Vous aurez besoin d’assistance, car faire à manger, prendre une douche, ainsi que tous les petits gestes du quotidien vous seront plus difficile qu’en temps normal, pendant environ 2 semaines

Vous aurez un arrêt de travail d’1 semaine, mais n’hésitez pas à vous faire opérer à une date qui vous permettra de prendre plutôt 3 semaines de repos.

Désolées, mesdames les sportives… Privées de sport pendant 1 mois minimum ! Et évidemment, reprenez doucement, en crescendo.

Vous devrez porter un soutien-gorge de contention pendant 3 semaines jour et nuit. Vous pourrez changer les pansements sur vos cicatrices tous les 2-3 jours.

Vous pourrez ensuite enlever votre soutien-gorge la nuit, mais il vous faudra le garder encore toute la journée, pendant 3 semaines supplémentaires.

1 mois après l’opération, vous verrez votre chirurgien, qui vérifiera que tout s’est bien mis en place et retirera les strips sur vos cicatrices. Vous pourrez alors commencer à les masser pour les faire dérougir et dégonfler.


ÉTAPE 9 : Le résultat

Au bout de 3 mois environ, vous pourrez admirer le vrai résultat de votre augmentation mammaire. Vous vous sentirez mieux, harmonieuse dans votre corps, et vous serez heureuse d’avoir fourni ces efforts. Ils en valaient la peine !

Maintenant, il faut refaire sa garde-robe de hauts, de lingerie et de maillots de bain… Mais ça, c’est la partie plaisir !


Après une augmentation mammaire, il est essentiel d’apporter du soin à votre poitrine. Et non, on ne peut pas se dire « C’est fait, basta » !

– Afin d’éviter l’apparition de vergetures et de faire dégonfler vos seins, vous pouvez les masser avec de l’huile. Si vous préférez une texture moins grasse, vous pouvez opter pour une crème.

– Nous vous conseillons de porter des soutien-gorges qui soutiennent bien votre poitrine., comme la marque NeoSensuelle en vente sur notre boutique SECONDE PEAU PARIS.

– Admirez-vous, aimez-vous, soyez fière !