Interview de Julie, fondatrice de JAAD Lingerie

Découvrez Julie, créatrice de la marque de lingerie Jaad Lingerie ! Elle nous parle sa vision de la lingerie bien sûr, mais aussi de ses rituels quotidiens, de Instagram, de la femme de 2018, du regard des autres, etc…

Bonjour Julie,

Salut 😉

Parle-nous un peu de toi ! Qui es-tu ? d’où viens-tu ?

Je m’appelle Julie, j’ai 28 ans et je suis née et j’ai grandi en région parisienne.

Que réponds-tu quand on te demande ce que tu fais dans la vie ?

Je réponds souvent que ma vie est compliquée LOL Que je lance une marque de lingerie malgré mon second job alimentaire.

Comment et pourquoi avoir lancé ta marque de lingerie ?

J’ai commencé tout doucement Jaad Lingerie un an après la fin de mes études de stylisme, car le secteur de la création de lingerie était très fermé mais que je voulais faire ça coute que coute, dans une entreprise ou en solo.

Quelles sont les valeurs de ta marque ?

La modernité, le dynamisme et le naturel

Qu’est-ce qui t’a inspiré ? comment as-tu commencé ?

J’ai commencé lorsque j’habitais à Château Rouge dans le 18eme arrondissement de Paris, j’avais très envie de créer et j’étais entourée et fascinée par le motif wax que toutes les femmes du quartier portaient sur des robes plus folles les unes que les autres ! Je dirais que c’était juste avant que le wax devienne LE truc à la mode. J’ai eu envie de dessiner des modèles qui mélangeraient ce tissu dont j’étais entourée au quotidien et que je trouvais tellement fort graphiquement, avec de la dentelle noire, la première matière que j’imagine quand je pense LINGERIE. C’est comme ça que la gamme La Coloré est née. Et le mélange des matières ainsi que l’utilisation de matières peu utilisées en lingerie est devenue le fil conducteur de toutes les collections.

Ensemble Eris

Pourquoi avoir choisi ces matières ? ces formes ?

Pour la matière je pense que je viens d’y répondre. Pour les formes ; la deuxième chose qui me paraissait évidente, c’est que je voulais créer de la lingerie qui ne choisit pas entre le sexy et le confortable. Pas d’armature, pas de coque, pas de string, c’était le mot d’ordre (Le tanga étant, selon mon avis très personnel, le truc le plus échancré mais confortable qu’on puisse porter LOL)

Quel(s) message(s) souhaites-tu transmettre à travers ta marque de lingerie ?

Je ne sais pas s’il y a un message, en tout cas j’essaye de m’adresser à des femmes qui ne trouvent pas forcement leurs comptes ni dans les marques ultra sexy (sortie de la soirée avec l’amoureux) ou ultra classique, ni dans les marques confort tout coton.

Ton coup de cœur dans ta collection ?

Ma pièce préférée est sans hésiter la culotte Kuu, que je décline dans pas mal de ligne avec des matières différentes. J’adore la taille haute, mais pas trop haute, et l’échancrure des fesses. Je trouve qu’elle fait un cul d’enfer 😉

Qu’est-ce que représente la lingerie pour toi ?

La lingerie est très spéciale à mes yeux, parce que c’est le seul vêtement qui ne se voit pas (ou presque). Partant de ce fait, et hormis les soirées coquines, c’est le seul vêtement qu’on choisit uniquement pour soi. Et il en dit très long sur les gens !

Quel est ton rapport à la lingerie ?

Je suis une énorme consommatrice de lingerie. Je ne pense pas être acheteuse compulsive pour quoi que ce soit d’autre, mais la lingerie…. me rend irraisonnable ! hahaha Je veux tout avoir !

Pour toi, qu’est la place de la lingerie dans la sexualité ?

C’est super important pour moi, car même si on n’est absolument pas obligé de faire un effort si on se fout de ce que l’on porte, je crois que la lingerie est un super piment à la vie sexuelle ! Et je crois que c’est le seul cadeau qu’on se fait à la fois à soi même et à l’autre

Peux-tu nous décrire ton tiroir de lingerie ? Quelles marques de lingerie portes-tu ?

Mon tiroir à lingerie est PLEIN A CRAQUER. Déjà je n’ai pas UN tiroir à lingerie, j’en ai trois ; un pour les culottes, un pour les soutien-gorges sans armature, et le dernier avec les soutien-gorges à armatures (qui est la preuve de mon obstination et de mon côté collectionneuse car je ne les porte plus depuis des années, mais on dit toujours « au cas où »)

J’ai à la fois des marques de grande distribution pas chères, parce que j’ai un petit budget et un gros appétit, que des marques plus chères chopées sur un coup de tête ou sur vente privée (Fifi Chachnil, Daniel Heschter, agent provocateur, chantel, maison close).

Qu’est-ce qu’être féminine ? féministe ?

Chaque femme est féminine à sa façon, il y a autant de féminité que de femme ! Etre féministe, c’est être humaniste, c’est vouloir l’égalité entre tous les humains, quelque soit leur couleur leur religion et leur sexe évidemment. « We should all be feminists » comme dirait Chimamanda Ngozi Adichie

C’est quoi être une femme en 2018 ?

Etre une femme (en occident en tout cas) en 2018 je dirai que c’est à la fois toujours compliqué, car il reste du chemin vers l’égalité des sexes, et en même temps extrêmement excitant, car je crois que nous sommes en train de vivre un chapitre important de l’émancipation. Le mouvement Me Too va rester gravé dans l’histoire, j’en suis sûre, et les gens se réintéressent au féminisme. Les mentalités des hommes de ma génération (et de celles qui suivront je l’espère) ont vraiment évolué.

C’est quoi être une femme entrepreneure ?

C’est compliqué d’être entrepreneur tout court, encore plus quand tu ne pars pas avec une grosse somme d’argent. Et je pense que cela devient encore plus compliqué pour les femmes qui deviennent mères. C’est là que cela change entre entrepreneur et femme entrepreneur, car malheureusement on vit toujours dans une société où l’enfant est avant tout à la charge de la mère. Je pense qu’être mère et travailler est très fatigant même si beaucoup de femmes arrivent à gérer. Quand on devient son propre patron cela devient limite impossible. Tout mon respect aux mères entrepreneuses hahaha

Connais-tu aujourd’hui des limites en tant que femme chef d’entreprise ?

Pour l’instant les limites que je vois sont plus d’ordre financier que dû à mon sexe.

Quel regard les autres posent-ils sur toi ? te renvoient-ils de toi-même ?

La plupart des gens sont bienveillants et assez admiratifs de voir quelqu’un qui tente de vivre de sa passion. C’est à la fois très encourageant et assez compliqué quand on traverse des phases plus compliquées. On me renvoie une image de femme très forte et indépendante, pour mon plus grand bonheur, mais des fois, comme tout le monde je ne le suis pas du tout (forte) !

Comment tu te sens dans ton corps ?

Je me sens plutôt pas trop mal dans mon corps. Mais comme toutes les femmes j’ai des complexes, que j’essaye de vaincre à l’aide de mon chéri ET de mes principes féministes hahaha

Comment prends-tu soin de toi ? physiquement ? mentalement ? intérieurement ?

Cela dépend des périodes. Je peux être totalement dans la mal bouffe ou avoir un regain de conscience et me mettre à fond dans la nourriture saine et cuisiner énormément. Je crois que c’est assez symptomatique de notre époque un peu schizophrène. Je fais du sport de manière assez régulière après n’avoir rien pratiqué pendant des années et cela me fait un bien fou. Pour le mental, j’essaye de passer un maximum de temps avec ma famille et mes amis proches, je lis beaucoup et adore le cinéma. Je crois que la culture et l’amour, c’est ça la vie ! ❤


« Je crois que la culture et l’amour, c’est ça la vie ! ❤ »

Que fais-tu quand tu as un moment down ?

En général je commence par m’apitoyer sur mon sors hahaha, puis j’essaye de penser à un avenir heureux ou bien de faire quelque chose qui me fait vraiment plaisir. Discuter avec quelqu’un que j’aime ou bien dessiner ou regarder un bon film sous une couette !

Quel(s) conseil(s) donnerais-tu aux femmes qui ne se sentent pas bien dans leur peau ?

Je leur dirais en premier lieu de fermer cette merveilleuse et terrible application à la fois qu’est Instagram. Je pense que cet étalage de vie merveilleuse et corps incroyables n’est pas très sain lorsque l’on se sent mal dans sa peau, car c’est dans ces moments là que l’on se compare le plus, et se comparer aux images Instagram est la pire idée du monde !

Ensuite il faut se rappeler nos qualités, et ne pas oublier qu’elles transpirent extérieurement ! Alors je crois que plus on est une bonne personne et plus on est beau physiquement. Le reste ne compte pas vraiment, vous trouverez toujours chaussure à votre pied. Le mieux pour se sentir bien dans sa peau est d’avoir des personnes bienveillantes qui nous rappellent qu’on est génial !

Quel est ton hygiène de vie ? ton rituel du matin ? tes routines ?

J’ai une hygiène de vie qui va de très moyen par période à très bon d’autre fois comme je disais pour la nourriture. Le matin c’est horrible la première chose que je fais c’est tcheker mon portable et les réseaux sociaux. La douche est une étape super importante pour me réveiller, j’adore me laver et me préparer avec mes petits produits et huiles bio. Et je ne peux commencer vraiment une journée sans un petit dej de champion !

As-tu des addictions ? des péchés mignons ?

Pour ce qui est des addictions et péchés mignons, c’est mal mais j’aime fumer, manger des burgers, et les fraise Tagada (les roses qui pique !)

Peux-tu nous citer une citation qui t’est chère ?

« We should all be feminists » 😉

Quels sont les personnes ou personnages qui t’inspirent le plus et/ou à qui tu aimerais ressembler et pourquoi ?

Question très compliquée, je ne crois pas m’être trop identifiée à des personnages célèbres. Je suis admirative des femmes qui ont créé en défiant leur époque ! Leurs courages me fascinent. Je lis un livre en ce moment : « Ni vues Ni connues », il est plein de ce genre de femmes, que l’histoire a oubliées (effacées). Je crois que les personnes qui m’inspirent au quotidien sont certaines amies créatrices que j’ai rencontrées grâce à Jaad Lingerie, je les admire et elle me pousse constamment vers le haut ! Je les en remercie …

Où te vois-tu dans 5 ans ? 10 ans ?

Je me vois vivre de ce que j’aime, ni plus, ni moins. Je veux être heureuse, comme tout le monde je crois, et si je ne parviens pas à m’épanouir dans mon travail, je crois que je serais capable de tout plaquer et vivre comme une hippie hahahahaha

Quelque chose à ajouter ?

Je crois que j’ai assez parlé 😉

Bisous Bisousssss